fév

14

Service client Free, le dialogue de sourd

Par Martin

Hotline Free : Dialogue de sourds
Photo de Amir Kurbanov depuis Flickr

La panne

6 ans que je suis client chez Free et par moment j’ai un peu l’impression qu’on me prends pour un pigeon.
Ma ligne téléphonique fonctionne. Dès fois. Ou pas.

Sur les 2 derniers mois j’ai à peu près 40 jours de coupures. Ca va ca vient, sans prévenir.

Le jeu dont vous êtes le héros

Alors quand j’appelle l’assistance on me programme une intervention sous 72h (ouvrées bien sûr). Du coup la connexion est revenue avant, et si jamais il viennent assez vite, ils me disent que cela ne vient pas de chez eux.

Dans ce cas là ils appellent l’opérateur historique pour qu’ils vérifient eux même la ligne. Eux se déplacent sous 5 jours (ouvrés toujours). Même constat, ils viennent souvent trop tard et quand il arrivent à temps, ce n’est pas de leur faute.

Et ca finit toujours par revenir, puisque cela ne dure jamais longtemps (pas plus d’une semaine). Et chaque demande finit par être clôturée, tout va bien donc !

La hotline, c’est un peu le jeu dont vous êtes le héros, même quand on à un interlocuteur, le jeu continue, il donne toujours la même réponse, sans sourciller, et contourner pour passer à l’étape suivante est impossible !

Aujourd’hui, après 3 appels à la hotline (j’ai du trouver la bonne combinaison de touches pour avoir un interlocuteur), j’ai eu un hotlineur très courtois et très patient, mais incapable de m’apporter la moindre réponse. En gros, il me dit que ca suit son cours et que ce qui m’est arrivé jusqu’ici ne préjuge pas de ce qui va m’arriver et que si ca se trouve ce coup-ci tout va aller pour le mieux.

Quand je lui demande comment faire si ce n’est pas le cas, il m’explique qu’il faut 2 interventions de France Telecom en moins de 10 jours pour lancer une expertise complète de la ligne. Vu les délais annoncés plus haut et le côté capricieux de ma ligne, je doute pouvoir y arriver un jour … Alors j’attends …

L’issue ?

Je quitterai bien Free, mais j’aime bien leur service quand il fonctionne, et si le problème vient de la ligne cela ne changera rien.

Alors j’aimerai juste que Free comprenne qu’à situation exceptionnelle, il faut des moyens exceptionnels et qu’aujourd’hui je n’en ai rien à faire d’une offre de dédommagement partielle, je veux juste Internet !!!

Hotline Free : Dialogue de sourds
Photo de Amir Kurbanov depuis Flickr

jan

19

L’open-data Nantais et moi

Par Martin

L’open-data est en marche ! Ca me plait, je vais m’en servir, alors regardons un peu ce que l’on peut en espérer aujourd’hui, et demain…

Birth
Photo de gabi_menashe depuis Flickr

nov

27

Profilage avec XHProf & XHGui

Par Martin

Premier PHPTour à Lille les 24 et 25 novembre 2011
Photo de Martin Supiot

Slides de ma conf : Profilage XHProf

J’étais au premier PHPTour organisé à Lille les 24 et 25 novembre 2011. L’occasion de voir des conférences sur PHP en région, et pour moi de présenter une conf sur XHProf.

Pour naviguer, utilisez les flèches du clavier. Cette présentation a été faite en HTML/CSS grâce à DZSlides de Paul Rouget. Vous en trouverez une version une version Open office sur Slideshare.

Premier PHPTour à Lille les 24 et 25 novembre 2011
Photo de Martin Supiot

nov

2

Utiliser Chrome et violer la neutralité ?

Par Martin

Happy New Year! Colorful Bubbly for You!
Photo de ecstaticist depuis Flickr

J’utilise aujourd’hui les services Google à grande échelle. J’ai plusieurs compte Google Apps, avec lesquels j’utilise des dizaines de services. Mon unique navigateur est depuis des années Firefox dont je suis très content, mis à part quelques « détails ».

J’ai déjà testé Chrome, il m’a plu, mais sans me convaincre de me détourner de Firefox qui je pense correspond mieux à mes attentes, surtout en termes d’idéologie.

J’ai appris hier qu’une version offline de Gmail multicompte était disponible sur Chrome sous forme d’application, j’ai sauté le pas et j’ai été rapidement séduit.

Une discussion s’est engagée sur Twitter entre @zeroload qui m’a soufflé l’info, @jwasberg qui a lancé le débat et @rik24d qui l’a enrichi. Le sujet me semble très intéressant, mais je reviens un peu tard dans la discussion et le format de 140 caractères ne me suffit pas pour ce sujet, voilà donc mon point de vue sur les différentes thématiques abordées.

Neutralité

Tout part de là, l’application ne fonctionnant que sur Chrome remet en cause la neutralité. Je n’ai plus le choix de mon navigateur pour utiliser un service web.
Je suis à 100% d’accord sur la théorie, c’est vraiment dommage, voire inadmissible.
C’est peut être moins grave dans mon cas car je ne switche pas d navigateur, je continue d’utiliser Firefox, je ne switche que les services Google, pour bénéficier d’une meilleure intégration.
Mais clairement la démarche est nuisible au web.

Appli cross browser

Il n’y aurait à priori pas de soucis technique pour rendre l’appli cross-browser. Si c’est vrai c’est d’autant plus grave, Google bloque donc sciemment certaines fonctionnalités pour favoriser son navigateur. N’est il pas assez bon pour convaincre seul ?

Libre concurrence

Google fait donc la promotion d’un produit par un autre, ce qu’il reprochait à Microsoft de faire en livrant par défaut IE avec Windows.
Bon, ok il ne s’agit que du mode offline, Gmail est disponible depuis n’importe quel navigateur, mais il fausse la concurrence et c’est critiquable !

Et en face ?

Le problème est le même chez Apple ou Microsoft et les exemples sont légions. Le problème est général, et on peut difficilement s’en plaindre si on l’accepte. C’est là que je suis le moins clair avec moi-même, et ou je ne vois que mon intérêt personnel à court terme.

Desktop ou appli embarquée ?

Le débat rebondit ensuite sur la différence entre une application desktop ou appli web embarquée. Et cela change quelque chose à mes yeux. Je considère finalement plus cette application comme faisant partie de l’écosystème Chrome, que d’une appli web. Chrome est ici plus qu’un navigateur, c’est aussi un conteneur d’application. Il sert de support comme j’utilise certaines application avec [firefox ?].

J’ai d’ailleurs un avis mitigé sur les apps-stores, et je préfère souvent un site web à une appli si celle-ci n’apporte rien de plus. Pourtant dans bien des cas j’utilise l’appli qui apporte un plus ergonomique et fonctionnel et n’est pas forcément multiplateforme.

Que penser de tout cela ?

Je vais tester pour voir si l’usage que m’apporte cette version offline vaut le détour, mais j’avoue que pour travailler dans le train c’est bien tentant.
Cela me permet aussi d’utiliser Firefox pour de véritables pages web, et Chrome pour des applications avec certainement plus de réactivité car j’ai maintenant deux logiciels qui se partagent la tâche. J’ai aussi moins d’onglets dans chacun et je serais probablement moins distrait par les notifications de l’un ou de l’autre.

Pour aller plus loin

Et si on me demandait mon avis, j’irai encore plus loin, @davidbgk avait abordé le sujet aux RMLL Nantaises il y a quelques temps sur un angle intéressant, il souhaitait évidemment cette qualité de service des applis mais avec du logiciel libre auto hébergé, hackable… Je suis évidemment un grand fan de cette idée. Ce serait encore mieux ! On peut rêver de beaucoup plus mais on est tout de même tributaire de l’existant.

Chrome n’est donc pas pour moi un navigateur web mais bien un conteneur d’application, mais je dénonce clairement la méthode utilisée ici par Google ! Laissez nous le choix !

Merci à Vincent, Julien et Anthony pour ce débat, j’attends vos commentaires pour clarifier encore le sujet

Happy New Year! Colorful Bubbly for You!
Photo de ecstaticist depuis Flickr

juin

23

Retour d’expérience : Grilles & mise en page

Par Martin

Suite à quelques discussions enflammées sur l’intérêt des grilles dans la mise en page web, il m’a semblé utile de faire un retour sur ma récente expérience dans le domaine.
C’est un sujet qui monte, on trouve de belles références sur le sujet, mais peu de cas concrets… Alors voilà, je me suis lancé dans la refonte graphique de www.mybabygame.com (Faites des bébés !), et voici ce qu’il en ressort…

Man on sidewalk
Photo de samgrover depuis Flickr